Title Image

Connaitre les apports nutritionnels de votre cheval

BIEN CONNAITRE

les apports nutritionnels de votre cheval

COMME VOUS, NOUS AIMONS LES CHEVAUX

Et comme tout passionné, nous ne pouvons nous empêcher de partager nos connaissances, en l’occurrence en matière de nutrition équine. Pourquoi est-ce important ? Tout simplement parce que chaque cheval est différent et que son alimentation doit être adaptée à ses besoins.

Il faut savoir que l’alimentation doit répondre à deux types de besoins : les besoins d’entretien et les besoins de production.

Les besoins d’entretien résultent des dépenses de vie de votre cheval. Ils ne tiennent pas compte de son état corporel, de son poids, ni de son travail. Chaque cheval a un besoin d’entretien spécifique qui varie avec sa morphologie, son âge, les conditions climatiques, sa race, son habitat…

Les besoins de production dépendent, eux, de la nature et de l’intensité des activités supplémentaires demandées à votre cheval. Cela peut être par exemple une forte activité sportive, une gestation, une lactation ou la croissance pour le poulain.

IL FAUT PORTER SON ATTENTION SUR LES 4 GRANDES FAMILLES DE NUTRIMENTS

L’EAU

 

Essentielle pour votre cheval, elle doit être en libre accès, propre et à température ambiante. Un cheval consomme 30 à 40 litres d’eau par jour en moyenne.

 

Cependant, cette consommation peut s’accroitre considérablement en fonction de son activité physique, de son stade physiologique et de la température ambiante. Comme pour les hommes, les chevaux consommeront plus d’eau lors de gros efforts physiques ou d’une lactation.

L’ÉNERGIE

Elle est apportée par les nutriments ingérés et permet de couvrir les besoins d’entretien et de production du cheval.
Les sources principales d’énergie sont :

L’amidon

Présent principalement dans les céréales tels que l’orge ou l’avoine.
Attention cependant à raisonner les quantités apportées.
1kg d’orge = 1 UFC
(Unité fourragère cheval)

Matière grasse

Elle est majoritairement présente dans les graines oléagineuses et les huiles. Plus votre cheval a des besoins énergétiques élevés, plus il est nécessaire d’apporter de la matière grasse dans son alimentation.
1kg d’huile = 3 UFC

Fibres

Elles sont essentiellement présentes dans les fourrages, tels que le foin ou l’enrubanné, et dans des matières premières comme la luzerne déshydratée spécifique cheval ou le son de blé. Le cheval étant un herbivore, il est indispensable de lui apporter chaque jour une quantité suffisante de fibre pour garantir une bonne digestion.
1kg de foin = 0,50 UFC*
(*valeur moyenne)

LES PROTÉINES

 

Indispensables, elles sont apportées dans l’herbe, le foin (de luzerne par exemple) et les aliments composés qui contiennent des tourteaux (comme le tourteau de soja). Les protéines contiennent des acides animés essentiels (lysine, méthionine, thréonine…) qui doivent être apportés par l’alimentation, car non synthétisés par le cheval. Les apports et les besoins en protéines sont exprimés en Matière Azotée Digestible Cheval (MADC).

LES MINÉRAUX ET VITAMINES

Ils jouent un rôle crucial dans la nutrition du cheval, autant les minéraux (calcium, phosphore, magnésium…) que les vitamines (A, B, acide folique, biotine, D,E,K…). Cependant, un excès ou une carence peuvent entrainer des problématiques de santé pour le cheval. C’est pour cela que leur incorporation dans les recettes des aliments fait l’objet d’études scientifiques.
Chez Golden Horse, nous respectons par exemple des ratios très précis :
Pour les chevaux à la reproduction

Le rapport Calcium/Phosphore
doit être le plus proche de 1.5

Pour les chevaux en croissance et au travail

Le rapport Calcium/Phosphore
doit être le plus proche de 1.8

Pour tous les chevaux

Le rapport Zinc/Cuivre
doit être établi à 3.0
et le rapport Vitamine A/Vitamine D
compris entre 5 et 10.