Title Image

Reprendre le travail après un arrêt

REPRENDRE LE TRAVAIL APRES UN ARRÊT

adapter l’alimentation de votre cheval ou poney

Lors des vacances, suite à une blessure du cheval ou du cavalier, ou encore suite au confinement, il arrive qu’un cheval soit arrêté plusieurs mois. Lorsque c’est le cas, ses besoins nutritionnels baissent. L’alimentation doit donc être adaptée afin de limiter les apports énergétiques et protéiques. Cela se traduit par la diminution et parfois l’arrêt de la distribution d’aliments concentrés et éventuellement une mise à l’herbe, le but étant d’éviter que le cheval ne prenne du poids.

Limiter les carences

 

Il ne faut pas oublier que les concentrés apportent des minéraux et des vitamines essentiels pour votre cheval. En cas d’arrêt de la distribution d’aliments concentrés, il est donc conseillé d’apporter un complément minéraux et vitaminiques (CMV) pour compenser ses besoins. En cas d’absence de CMV, le cheval risque de puiser dans ses réserves pour les couvrir. Selon la durée de l’arrêt/repos, un mois pourra être nécessaire pour reconstituer ces réserves afin que le cheval soit à nouveau au mieux de sa forme.

Bien gérer les besoins énergétiques

 

L’idéal, durant cette période d’arrêt, est aussi de suivre l’évolution du poids du cheval, mais également sa note d’état corporel (NEC), c’est-à-dire son état d’engraissement.

 

Lorsque votre cheval va être remis à l’entraînement, phénomène inverse, les rations vont de nouveau être revues à la hausse pour que le cheval ne perde pas d’état, afin qu’il ait l’énergie nécessaire pour travailler et tous les nutriments indispensables pour se muscler et récupérer correctement après les séances.

Respecter une période de transition

 

Il est important de respecter une période de transition d’au minimum 5 jours pour laisser le temps au système digestif du cheval de s’adapter à l’évolution de la qualité et/ou de la quantité de sa ration. Cette période de transition sera à rallonger si le cheval connaît en même temps une transition au niveau de son fourrage en passant notamment de l’herbe au foin : la transition pourra alors durer jusqu’à 10 jours voir deux semaines.

CE QU’IL FAUT RETENIR :

 

  • Adapter la ration en fonction de l’ensemble des besoins du cheval
  • Respecter une période de transition lors des ajustements
    de quantité et/ou de qualité de la ration
  • Compter un mois pour que le cheval reconstitue ses réserves s’il a été carencé