Comment muscler le dos du cheval ?

Accueil » Conseils » Comment muscler le dos du cheval ?
muscler dos cheval

Crédit Photo : CSBD Photographie (MllePoney)

Votre cheval, qu’il soit cheval de loisir ou grand sportif, doit être physiquement préparé pour l’utilisation que vous en aurez. Porter un cavalier nécessite une préparation physique régulière et orientée afin de muscler le dos du cheval pour qu’il soit solide, souple et harmonieux.

Bien connaître le dos de son cheval pour bien le muscler

Il faut parler ici de deux types de muscles :

  • Les muscles de la chaîne dorsale, au-dessus des vertèbres. Ils vont de la partie supérieure de l’encolure jusqu’aux muscles fessiers et fémoraux caudaux. Quand ces muscles se contractent, l’encolure se relève et les postérieurs reculent, ce qui aboutit au phénomène du « dos creux » qu’on cherche justement à éviter. À noter : ces muscles ne servent pas à porter le cavalier : ce sont les ligaments nuchaux et supra-épineux qui s’en occupent.
  • Les muscles de la chaîne ventrale. Ils comportent les muscles cervicaux ventraux, les abdominaux et les fémoraux crâniaux. Ces muscles, lorsqu’ils travaillent, donnent la posture inverse à celle du « dos creux » : l’encolure descend et le dos remonte. De plus, la hanche fléchit, ce qui met en tension les ligaments qui portent le cavalier et libèrent les muscles dorsaux.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que des muscles situés au niveau du ventre mal travaillés aboutissent à une mauvaise mise en place du pont ligamentaire qui soutient normalement le cavalier. Les muscles du dos sont alors sollicités pour pallier à ce problème.

Pour une bonne locomotion du cheval, il faut donc travailler prioritairement les muscles de la chaîne ventrale.

Comment muscler le dos du cheval ?

Nous l’avons vu, pour que votre cheval ait une posture de dos idéale, il faut travailler prioritairement ses abdominaux.
Pour cela, nous vous conseillons ces quelques exercices :

  • La descente d’encolure,
  • Les transitions notamment le reculé,
  • Le travail sur des cavalettis,
  • Le travail sur des barres par terre,
  • Les assouplissements avec de l’incurvation et contre incurvation avec une recherche de l’engagement des postérieurs.

Crédit Photo : ALD Photographie (MllePoney)

Bien entendu tous ces exercices doivent être réalisés avec une attitude horizontale et non le nez en l’air pour votre cheval. Privilégiez également le travail fractionné, idéalement par séances de maximum 20 minutes. Au-delà, votre cheval en aura, c’est le cas de le dire… plein le dos !

Les conseils de nos experts Golden Horse

Notre équipe d’experts en nutrition équine vous conseille et vous accompagne dans les bonnes pratiques en termes d’alimentation et de santé, pour révéler naturellement le potentiel de vos chevaux…

Quelle alimentation favoriser en cas d’ulcère ?

Faut-il utiliser les céréales pour l’alimentation des chevaux ?

Comment réduire le surpoids chez un cheval ?

Assurer la bonne récupération physique de votre cheval : Le mash

Privilégier une alimentation de qualité pour des chevaux de course

Une bonne digestion est la clé du bien-être de votre cheval

Apporter une alimentation optimale pour un cheval senior

Bien nourrir les chevaux à l’élevage

Plutôt floconné ou granulé pour vos chevaux ?

Comment soigner la teigne chez le cheval ?